Olympiques spéciaux

À propos d’Olympiques spéciaux

Le mouvement Olympiques Spéciaux est une organisation mondiale qui regroupe plus de 5 millions d’athlètes présentant une déficience intellectuelle dans plus de 170 pays. Au Canada, nous avons plus de 45 000 athlètes et Olympiques spéciaux Québec (OSQ) compte actuellement plus de 8 000 athlètes.

Chez OSQ, les athlètes compétitionnent dans l'un ou plusieurs des 10 sports d'été et des 7 sports d'hiver offerts par l'organisation, soit l'athlétisme, le basketball, la balle molle, la boccia, la dynamophilie, le golf, la gymnastique rythmique, la natation, les quilles et le soccer, ainsi que le ski alpin, le ski de fond, la raquette, le hockey intérieur, le patinage artistique, le patinage de vitesse et le curling.

Chaque année, entre 1 et 2% de tous les nouveau-nés au Québec, comme ailleurs dans le monde, présentent une déficience intellectuelle. Pour chacun d’entre eux et pour leurs parents, l’inclusion sociale devient le premier et le plus grand défi de leur vie, et ils doivent y consacrer d’énormes efforts à tous les jours de leur existence.

Course au flambeau

Historique

La Course au flambeau des agents de la paix (CAF) est née en 1981, de l’initiative de Richard LaMunyon, chef de police de Wichita au Kansas. Appuyé par l’International Association of Chiefs of Police, le programme a été repris partout dans le monde.

Au total, 85 000 agents de la paix répartis dans 46 pays organisent des activités-bénéfices pour les athlètes vivant avec une déficience intellectuelle.

Au Québec, la Course au flambeau existe depuis 1997.

​Depuis 2014, à la suite d’une décision de l’ADPQ (Association des directeurs de police du Québec), tous les services de police actifs au Québec ont fait d’Olympiques spéciaux Québec leur cause commune.

​Lors de l’ouverture des Jeux provinciaux, nationaux et mondiaux, qui ont lieu tous les quatre ans, les agents de la paix participent à une course où ils transportent fièrement le flambeau de la ville précédente à celle des Jeux.

Ce geste évoque la flamme de l’espoir qui allume la vasque qui brûle tout au long des Jeux.